Miniaturiste – Jessie Burton

Un petit post-il était collé sur la couverture de Miniaturiste dans ma librairie de prédilection ; « A lire, vous ne pourrez pas en décrocher ». Merci pour ce conseil, j’ai effectivement adoré.

miniaturiste jessie burton

En 1686, Petronnella Oortman arrive à Amsterdam, où elle doit venir habiter avec son mari Johannes, qui vit dans une grande maison avec sa sœur, Marin. L’accueil de cette dernière est on ne peut plus froid, tout comme celui des serviteurs, et Johannes travaille tout le temps. Bientôt, il lui offre une maison miniature, représentation exacte de celle dans laquelle elle vit désormais. Ce sont les créations d’un mystérieux artisan miniaturiste, auprès duquel Nella passe commande, qui vont bientôt mettre à jour d’innombrables et dangereux secrets.

L’exactitude de la reproduction est fascinante, comme si la véritable maison avait été rétrécie, son corps coupé et ses organes dévoilés


Si vous aimez…

Amsterdam
Les romans historiques
Les atmosphères un peu angoissantes
Les histoires de familles pleines de secrets


Ou et quand le lire ?

Plutôt chez soi, dans le fauteuil le plus confortable de la maison

Vous aimerez aussi:

La double vie de Vermeer, Luigi Guarnieri 
L’auberge de la Jamaïque, Daphné du Maurier 
La jeune fille à la perle, Tracey Chevalier
L’ombre du vent, Carlos Luis Zafon


Mon avis :


Voilà un roman que j’ai adoré ! Tout est original : le lieu et le siècle, l’histoire, le mystère… L’héroïne elle-même, Nella, a une personnalité très avant-gardiste pour son époque. Une jeune fille du 17è siècle à la fois curieuse de découvrir sa nouvelle condition de mariée, mais qui a ses propres convictions et reste ferme sur certains sujets.
Monter son histoire autour d’une maison miniature, c’est aussi un sacré tour de force de Jessie Burton. C’est à la fois fascinant et effrayant, de reproduire l’intérieur de sa maison et ses habitants en version miniature, surtout quand ces miniatures se mettent à bouger par elles-mêmes…
On ressent de l’angoisse, tout au long de ce livre, en particulier après la scène d’ouverture qui met dans l’ambiance. Il s’agit de l’enterrement de quelqu’un, mais on ne sait ni de qui il s’agit, ni pourquoi cette personne est morte.
On entre de pleins pieds dans la vie d’Amsterdam au 17è siècle, la ville est partie prenante du récit. Johannes travaille dans le commerce maritime, activité florissante de la cité à cette époque, et on apprend vraiment la façon dont cela fonctionne à cette époque.
Le petit bémol pour moi serait la fin, un poil vite expédiée et un peu « facile ». Mais tout petit le bémol, vraiment


Miniature - Jessie Burton
La maison du Riksjmuseum qui a inspirée Jessie Burton pour son livre

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Excellent, S'évader ,
[TheChamp-Counter style="background-color:#000;"] Rendez-vous sur Hellocoton ! 69

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *