Juste avant le bonheur – Agnès Ledig

Agnès Ledig nous raconte l’histoire de Julie, jeune maman caissière dans un supermarché. Ça commence presque comme un roman de chick-lit, mais on perçoit vite le drame qui pointe et la profondeur de caractère de chaque personnage

agnès ledig juste avant le bonheur

Julie est caissière dans un supermarché, et élève seule son petit Lulu. Paul, un client quinquagénaire désintéressé l’invite à passer quelques jours avec lui et son fils en Bretagne. La présence du petit Lulu redonne à tous ces adultes déprimés la joie et la gaieté qu’ils aspirent à retrouver. Avant qu’un nouvel événement vienne tout bouleverser…

« Quand c’est une question de survie, on range au placard les grands idéaux qu’on s’était fabriqué gamine »


Si vous aimez…

Les drames
La Bretagne (un petit bout s’y passe!)
Les romans faciles à lire

Ou et quand le lire ?

La fin d’été. Quand les jours commencent à sérieusement raccourcir, en fin de soirée, et qu’un gilet ou un pull est de nouveau indispensable pour les fraîches soirées

Vous aimerez aussi:

Petits secrets grands mensongesde Liane Moriarty
La petite fille de Monsieur Linh de Philippe Claudel
Maintenant qu’il fait tout le temps nuit sur toi de Mathias Malzieu
Si je reste de Gayle Forman


Mon avis:


C’est le deuxième roman d’Agnès Ledig que je lis, et j’ai été très surprise. Le premier (Marie d’en haut) m’avait un peu laissé sur ma fin, il m’avait manqué quelque chose pour être totalement convaincue et j’avais trouvé l’histoire un peu trop classique.
Quand j’ai commencé Juste avant le bonheur, j’ai eu un peu peur du cliché des situations : la jeune femme qui galère avec son enfant et qui est pourtant très intelligente, et qui rencontre un homme salvateur qui veut l’aider sans rien lui demander en retour. J’avoue que j’ai même failli abandonner.
MAIS ça aurait été une grosse erreur… Assez vite, on s’aperçoit que les personnages sont bien plus profond que cela. Leurs histoires, pensées, ne sont pas abordés de façon superficiel, au contraire. Elles sont surprenantes, ce n’est pas ce à quoi on s’attend. On découvre rapidement un troisième personnage, le fils de Paul, qui a aussi un passé difficile. Tout le temps qu’ils passent en Bretagne, dans la maison de vacances de Paul, on ressent la sérénité du moment, le bien-être.
C’est difficile de parler de la suite sans en dévoiler trop, je dirai donc que le roman prend un tournant auquel on ne s’attend franchement pas. La fin est aussi surprenante, j’ai eu l’impression de me prendre une mini claque… C’est bien mené, sans temps mort, et en même temps très facile à lire.

Parfait pour lire sur la plage par exemple ! Avec les lunettes de soleil pour cacher les potentielles larmichettes qui pourraient arriver 😀 !

 


Et pourquoi ne pas lire...

Contemporain, De l'émotion, Excellent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *