Sélection spéciale fête des mères


Non classé / lundi, avril 23rd, 2018

Dimanche, c’est la fête des mères ! Si vous ne savez pas quoi lui offrir, je vous propose une petite sélection de romans à thématique pour tous les types de maman…
La maman qui veut sourire et voyager (un peu)
Venise n’est pas en Italie, Ivan Calbérac
Ce roman est vraiment marrant, touchant aussi, sur la relation entre enfants et parents, la honte qu’ils peuvent nous mettre et l’amour qu’on leur porte.
Emile a quinze ans. Il vit à Montargis, entre un père doux-dingue et une mère qui lui teint les cheveux en blond depuis toujours, parce que, paraît-il, il est plus beau comme ça. Quand la fille qui lui plaît plus que tout l’invite à Venise pour les vacances, il est fou de joie. Seul problème, ses parents décident de l’accompagner…
Celle qui aime les intrigues tortueuses
Petits secrets grands mensonges, Liane Moriarty
On peut avoir l’impression que c’est de la chick-lit, mais non non non. Atmosphère angoissante, secrets qui se dévoilent peu à peu, histoires de couple, de famille, d’une très petite communauté, on le lit d’une traite…
Jane, mère célibataire, vient d’emménager à Sydney avec son petit garçon et un secret qui est le sien depuis cinq ans. Le jour de la rentrée scolaire, elle rencontre Madeline, un personnage haut en couleur, et Céleste, une femme à la beauté époustouflante mais qui semble toujours mal à l’aise. Quand un simple incident impliquant les enfants de chacune des trois femmes survient à l’école, les choses s’enveniment : les commérages vont bon train, les rumeurs empoisonnées se propagent jusqu’au point où le drame survient.

La maman qui n’a pas peur de pleurer à la fin du livre
La ballade de l’enfant gris, de Baptiste Beaulieu
La ballade de l’enfant gris commence dans prend la chambre d’hôpital d’un enfant de sept ans « au teint ardoise claire ». No’ est atteint d’une maladie incurable. Les soignants qui s’occupent de lui ne comprennent pas pourquoi sa maman ne vient pas le voir plus souvent, la trouve étrange, et la juge. Jo, jeune interne en pédiatrie arrive dans le service. Il se lie progressivement avec le petit garçon, plus qu’il ne devrait. Lui aussi est en proie à des interrogations sur sa vie, et le sens qu’elle prend. Un matin, c’est la « déchirure ». Après cet événement, gardé secret jusque la fin du livre, Jo va partir à la recherche de la mère de No’, et découvrir son secret.
Mais aussi : Pars avec lui, d’Agnès Ledig
Celle qui aime les classiques
Romain Gary, la vie devant soi
On ne présente plus ce classique de la littérature française, mais ça fait toujours du bien de découvrir ou relire une des plus belles histoires mère-fils.
Histoire d’amour d’un petit garçon arabe pour une très vieille femme juive: Momo se débat contre les six étages que Madame Rosa ne veut plus monter et contre la vie parce que « ça ne pardonne pas » et parce qu’il n’est « pas nécessaire d’avoir des raisons pour avoir peur ».
La maman qui veut juste rigoler
Demain j’arrête
Gilles Legardinier, ça va finir par être un classique. Pour celles qui ne lisent pas souvent, c’est frais, léger, facile à lire, vraiment drôle et pas trop long !
Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement: pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *